EN QUOI CONSISTE LA DIRECTIVE SEVESO ?

La directive européenne SEVESO est la conséquence du rejet de Dioxine sur la commune de SEVESO en Italie. Cette directive du 24/06/1982 dite SEVESO demande aux Etats et aux entreprises d’identifier les risques associés à certaines activités industrielles dangereuses et de prendre les mesures nécessaires pour y faire face.
La directive SEVEO II (1) renforce le dispositif de prévention des accidents majeurs impliquant des substances dangereuses en introduisant des mesures complémentaires par rapport à la directive initiale (introduction de dispositions sur l’utilisation des sols afin de réduire les conséquences des accidents majeurs, renforcement de la participation et de la consultation du public…).
Les seuils de certains produits ont été modifiés et le champs d’application étendu. Un même établissement comporte souvent plusieurs installations qui peuvent faire l’objet d’études de dangers individuelles.
La directive introduit l’examen des conséquences d’un accident d’une installation sur les installations voisines.
Enfin, la directive inclut la maîtrise de l’urbanisation au voisinage des sites industriels à risque (concerne l’ensemble des établissements visés par la directive).
La directive 2003/105/CE modifiant SEVESO II prennent en compte les études relatives aux propriétés dangereuses de certaines substances et le retour d’expérience de différents accidents survenus au sein de l’Union Européenne.

Les Sites Industriels classés SEVESO, de part leur activité (pétrole, chimie …), représentent un risque important pour leur occupant et leur environnement immédiat.
En effet, le risque d’explosion de leur installation n’est pas à négliger malgré les normes de sécurité importantes qu’elles mettent en place.
Une explosion accidentelle ou criminelle qui intervient en milieu urbain cause, par l’effet de la puissance du souffle et de la répercussion de l’onde de choc, des dégâts très importants sur le voisinage.
Une explosion qui a lieu à l’extérieur d’un bâtiment va produire une onde de choc qui va s’étaler sur plusieurs dizaine voir centaine de mètres.

En effet, la puissance du souffle engendré (fonction de la puissance de la charge) va se répercuter sur plusieurs dizaines de mètres autour de l’impact. Tous les matériaux fragiles qui vont se trouver dans le périmètre vont voler en éclats, principalement les surfaces vitrées (matériau fragile par excellence).

Les éclats de verre ainsi produit vont se propager à grande vitesse à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments sur un distance de plus de 100 m suivant l’importance de l’explosion.

Toutes personnes qui se trouvent dans ce périmètre, à l’intérieur ou à l’extérieur, risquent d’être gravement blessés par les éclats de verre. (lors d’attentats, 70% des personnes blessées le sont par les éclats de verre).

Nous ne pouvons, malheureusement, que nous rappeler de l’explosion de l’usine AZF survenue en septembre 2001 faisant 31 morts et 2 500 blessés.

 

No Comments

Post A Comment

un + 10 =